Voir le panier «Borja Flames-Nacer Blanco» a été ajouté à votre panier.
eskelina-la-verticale

Eskelina – La Verticale

15,00 TTC

Catégorie :

Description

La Suédoise, plus française que jamais, offre un successeur à son remarqué Le matin du pélican. Toujours sous la houlette de Florent Vintrigner et du compositeur Christophe Bastien, son deuxième album La verticale brille par son charme constant et l’interprétation incarnée de la jeune femme.

Et soudain Désordre, chanson sociale et éveilleuse de conscience. C’était il y a exactement un an et demi sur la scène de la finale du prix Moustaki. On y découvrait une chanteuse au nom étrange, (presque) inconnu et à l’accent significatif. Mais aussi une interprète à la force de conviction indéniable qui avait conquis unanimement jury et public. Ce bel élan initial, qui s’est accompagné d’un booking de dates assez conséquent, réclamait une suite logique et attendue.

Inutile ici de revenir sur la genèse de l’exil de la chanteuse suédoise ou sur sa rencontre avec Christophe Bastien (Debout sur le Zinc)/Florent Vintrigner (La Rue Kétanou). Ce tandem, uni et complice, rendosse son rôle de pygmalion et se met à nouveau au service de la voix émotionnelle et sans âge d’Eskelina. Là encore, une séduction délicieusement intemporelle et une spontanéité ouverte à tous les vents, parfois proche du cabaret (L’emmerdeuse).

Les morceaux, d’une facture assez classique, mêlent clarté des lignes mélodiques et tentations d’un foisonnement d’ambiances. Du folk qui valse (Si proche), du tango détourné (Le couteau), du ska sous contrôle (Les trois garçons). Eskelina prend plume et guitare pour une ritournelle bucolique d’une candeur touchante (Quelqu’un comme toi).

Il y a aussi un titre aux contours insoumis (La verticale), un nyckelharpa – instrument suédois traditionnel à cordes – qui illumine une mélancolie prégnante (L’hirondelle), un quatuor vocal Bukatribe qui s’immisce pour constater les retors de l’augmentation du pouvoir d’achat (Packaging). Fraîchement débarqué au sein de cette famille accueillante, Batlik signe trois textes dont un Cuba à la nostalgie parfumée. Et la dite chanson est juste à tomber. (RFI Musique)

Eskelina La Verticale (L’Atelier du Pélican) 2017

 

 

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Eskelina – La Verticale”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *